Une journée de Chargé(e) de comptes 360 chez Synergie Hunt International

Karyne Lavoie est Chargée de compte chez Synergie Hunt International.

Membre du comité communications.


Pour ma première contribution à ce blogue, j’ai souhaité traiter du rôle d’intermédiaire souvent mal perçu mais ô combien important dans la gestion quotidienne de nos mandats. Trop souvent, les gens croient à tort que mes journées se limitent à socialiser au téléphone et rédiger des courriels.

Premièrement voici les tâches très abrégées d’un chargé de comptes chez Synergie Hunt international. En gros, le chargé de compte est responsable de combler les besoins des clients et de se maintenir une bonne relation entre eux et les candidats que l’on propose pour les mandats.

Alors je me lance!

7h50 : J’arrive au bureau et sans perdre de temps, j’ouvre tous mes outils de travail.

7h55 : J’ouvre ma boîte courriel alors que 28 nouveaux messages m’attendent. Je les classe en priorité.

8h15 : Je suis arrivée à me faire un certain  »planning » de ma journée, alors je débute à répondre à mes clients/candidats.

8h31 : Un candidat me contacte et me mentionne qu’il ne pourra pas être présent au travail alors que sa voiture est en panne. Je regarde avec lui les possibilités de faire le trajet en transport en commun. Impossible! On évalue alors la possibilité d’un taxi…

Parallèlement, je dois contacter le client pour lui annoncer la mauvaise nouvelle.

8h48 : Je parle à mon client et il me dit que mon candidat est souvent absent et que malheureusement, cela cause beaucoup d’instabilité au niveau de la production et qu’il doit même parfois retourner des employés à la maison car s’il manque une personne, la ligne de production doit arrêter. Oh oh !!!! Alors, il me demande de trouver un autre candidat pour le remplacer.

9h10 : Je n’ai pas envie que mon candidat ne soit pénalisé et j’ai surtout la crainte que la production de mon client ne soit instable longtemps. Alors je presse le bouton urgence et demande un remplacement à tous les candidats issus de ma banque de candidats actifs qui pourraient convenir à l’emploi. Parallèlement, je pense à mon candidat. Est-ce que je pourrais lui offrir quelque chose de plus près de chez lui. Il n’aurait pas de problème de voyagement et oui, j’aurais autre chose a lui proposer…Tant mieux!

9h30 : Le téléphone sonne à nouveau. C’est un candidat qui aimerait recevoir de l’information sur un affichage de poste qu’il a vu sur Emploi-Québec. Il est très intéressé par l’offre d’emploi et en discutant avec lui, j’évalue qu’il présente effectivement le profil recherché par l’employeur et qu’il pourrait être le bon candidat pour le poste. Je lui propose alors une entrevue Skype avec moi au bureau de Laval. Je vérifie avec notre bureau de Laval afin de valider s’il y a de la disponibilité et j’envoie la confirmation à mon candidat.

9h55 : Pendant que j’étais au téléphone je reçois un autre appel. C’est ma collègue qui vient de rencontrer un candidat pour un poste d’opérateur. Bien qu’il ne se qualifiât pas pour ce poste, ma collègue a pensé qu’il pourrait être le candidat idéal pour l’un de mes autres postes…Je voudrais sauter sur l’occasion, mais j’ai une entrevue prévue dans 5 minutes et mon candidat est déjà prêt.

10h45 : Mon entrevue est terminée. Je dois transmettre le profil de ce candidat que je viens de voir à un client.

11h15 : Un autre client me contacte pour me mentionner que le candidat rencontré la veille l’intéresse. Il aimerait lui faire une offre d’emploi. Je contacte aussitôt le candidat en question et lui propose l’emploi. Il aimerait réfléchir avant d’accepter.

11h35 : J’ai un retour au sujet de mon remplacement de ce matin! MIRACLE !!! Je contacte mon client qui me mentionne qu’il serait intéressé : ‘’Est-ce que ce candidat peut débuter la semaine prochaine?’’ Je valide et le dossier de mon candidat n’est pas complet. Oups! Il faut remédier à cela sur-le-champ!

L’avant-midi est terminé, déjà été bien remplie, mais voici les tâches qu’il me reste à effectuer :

  • Contacter les candidats qui ont transmis des Curriculum Vitae et répondre aux candidats de qui j’ai reçu un retour;
  • Aviser mon candidat absent que c’était sa dernière journée chez cet employeur, mais que j’ai autre chose à lui proposer;
  • Transmettre la candidature de mon entrevue de ce matin à mon client;
  • Aviser un de mes clients que mon candidat réfléchit à son offre;
  • Finaliser le dossier du candidat qui débute son nouvel emploi la semaine prochaine.

Ceci est une demi-journée typique de mon emploi au quotidien, je vous épargne mon après-midi.

Toujours en mode solution, je cherche constamment à m’assurer que mes clients aient accès aux meilleures ressources disponibles à leur disposition et inversement, je cherche à m’assurer que mes candidats rencontrés en entrevue puissent travailler et performer dans leur emploi. Je garde toujours en tête qu’un client à qui il manque une ressource peut se voir contraint à fermer certaines lignes de production.

Arrivée à la maison, j’entends : ‘’Comment se fait-il que tu sois fatiguée, tu ne fais que parler au téléphone et répondre à des courriels…’’

Durant ma journée j’ai éprouvé la frustration de mon client qui devait gérer une absence.

Durant ma journée j’ai éprouvé le stress financier pour mon candidat qui s’est absentés.

Durant ma journée j’ai éprouvé l’incertitude envers mon candidat qui pense à l’offre d’emploi.

Durant ma journée j’ai éprouvé de l’empathie devant les histoires des deux candidats que j’ai reçu en entrevue.

Je ne fais peut-être que parler au téléphone et envoyer des courriels mais je reste quand même une humaine! Et c’est ce contact humain qui vient donner tout un sens à nos actions et qui fait en sorte que nous gagnons la confiance de nos clients et candidats.

Et j’adore mon métier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *